Entraînement par chaîne INA : la chaîne peut-elle durer la vie du moteur?

Introduction

PKH_INA_ChainDriveLast.PNG
Davantage de chaînes dans les moteurs

La proportion de moteurs dotés d’un entraînement par chaîne est en hausse. Aujourd’hui, 85 % des moteurs sont dotés d’une courroie. Toutefois, d’ici 2030, c’est la chaîne qui devrait occuper 95 % du marché.

Chaque constructeur décide s’il utilise une chaîne ou une courroie de distribution dans son moteur à combustion interne. Ce choix est dicté par plusieurs facteurs : la chaîne est plus étroite que la courroie, ce qui permet de réduire la longueur du moteur. C’est un point dont il faut tenir compte alors que le compartiment moteur des véhicules modernes est de plus en plus petit. De plus, la chaîne peut transmettre davantage de couple. Et les dispositifs de calage variable des arbres à cames se marient plus facilement à un entraînement par chaîne que par courroie.
 
Une chaîne peut-elle durer toute la vie du véhicule?

La chaîne d’entraînement des moteurs modernes est conçue pour durer toute la vie du véhicule. En pratique, toutefois, ce n’est pas toujours le cas. Comme les autres composants du moteur, la chaîne s’use plus ou moins progressivement, selon l’âge et le type d’usage du véhicule. Habituellement, c’est le non-respect du calendrier d’entretien ou l’emploi d’une huile de mauvaise qualité qui en est la cause. Mais le conducteur et le propriétaire du véhicule ont aussi un rôle à jouer quant à la durée de vie de la chaîne d’entraînement. De courts trajets répétés ou une forte sollicitation du moteur alors qu’il est encore froid sont deux façons d’accélérer l’usure de la chaîne. Les fines particules de suie contenues dans l’huile moteur jouent le rôle d’un abrasif et favorisent une usure plus rapide. En conséquence, une chaîne usée est généralement étirée.

Et cet allongement se traduit par des bruits de cognement provenant du moteur. Si l’allongement est important, il est possible que le moteur semble en perte de puissance et que la conduite du véhicule soit saccadée. En fait, c’est que l’allongement de la chaîne altère la synchronisation des arbres à cames. De plus, une chaîne usée et étirée ne s’engrène pas correctement autour des pignons, ce qui en accélère davantage l’usure. Même si le témoin d’anomalie du moteur s’allume, le code d’anomalie peut ne pas indiquer clairement que l’usure de la chaîne de distribution est en cause. Il est donc impératif de vérifier le calage de la distribution avant d’effectuer toute réparation.