Schaeffler montre l’avenir

01/01/18 / Événements REPXPERT / Communiqués de presse

Schaeffler shows the future

Assemblée générale annuelle de Schaeffler AG 2018

  • Dévoilement mondial du véhicule Schaeffler Mover
  • Schaeffler négocie un pacte pour l’avenir
  • Un groupe Schaeffler, une équipe, une voix

HERZOGENAURACH, le 20 avril 2018. Pour la troisième fois, Schaeffler AG a tenu son assemblée générale annuelle à la salle Frankenhalle de Nuremberg et, pour la troisième fois depuis son admission en bourse, les actionnaires ont eu l’occasion de voter pour une augmentation du dividende. Le dividende par action sans droit de vote ordinaire est passé de 50 cents (année précédente) à 55 cents, une augmentation de 10 pour cent. Cela représente un ratio dividendes/bénéfices d’environ 35 pour cent du revenu net consolidé, qui se situe au milieu de l’objectif de 30 à 40 pour cent communiqué précédemment.

Klaus Rosenfeld, le président et chef de la direction de Schaeffler AG, a fourni un compte rendu du déroulement de l’année financière 2017 ainsi qu’un résumé du début de l’année 2018 et des attentes pour l’année en cours, avant de présenter plus en détail les différentes initiatives du programme pour l’avenir « Agenda 4 plus One ». M. Rosenfeld a également mentionné l’entente pour l’avenir négociée avec la société IG Metall quelques jours auparavant afin d’illustrer plus précisément la façon dont le groupe Schaeffler se prépare pour l’avenir.

La rapidité et le succès avec lesquels le groupe Schaeffler progresse vers « la mobilité pour l’avenir » ont également été démontrés à l’aide de la voiture électrique conceptuelle « Schaeffler Mover », présentée lors de l’assemblée générale annuelle. Le véhicule électrique, qui se déplacera également de façon autonome, est conçu pour aider à alléger la circulation croissante dans les régions métropolitaines. Le véhicule a la capacité de tourner sur lui-même et de se stationner de côté, et une variété de carrosseries permettent d’adapter sa configuration et de l’optimiser pour le transport de passagers et de marchandises. L’entreprise étudie actuellement la possibilité de développer le concept pour la production au volume.

Même si 2017 a été « une année riche en moments forts, en moments sombres et en défis », M. Rosenfeld l’a tout de même qualifiée d’année réussie, soulignant les résultats enregistrés : le revenu du groupe Schaeffler a augmenté de 5,9 pour cent à taux de change constant pour atteindre 14 milliards d’euros, soit le revenu le plus élevé de l’histoire de l’entreprise. L’ensemble des divisions et des régions ont contribué à cette augmentation. Le revenu net a également atteint un record historique de 980 millions d’euros, une augmentation de 14 pour cent par rapport à l’année précédente, alors que la marge de BAII avant les éléments exceptionnels a diminué de 1,4 point de pourcentage pour atteindre 11,3 pour cent. Les dépenses en capital totales du groupe Schaeffler se sont élevées à environ 1,3 milliard d’euros en 2017, ce qui a donné lieu à un autre record. En outre, l’entreprise a créé environ 3 500 nouveaux emplois, dont 500 en Allemagne. Au sujet des chiffres attendus en 2018, M. Rosenfeld a insisté sur le fait que l’entreprise a entamé la nouvelle année conformément au plan et a promis qu’elle fera « tout en [son] pouvoir pour s’assurer de respecter [les] prévisions pour l’ensemble de l’année 2018 ». L’engagement de l’entreprise à l’égard de ses ambitions financières pour 2020 est également maintenu.

Le président et chef de la direction a insisté sur l’importance du programme pour l’avenir, « Agenda 4 plus One », conçu pour mettre en œuvre la stratégie du groupe Schaeffler et qui constituait une des priorités du conseil d’administration en 2017. Le programme « 4 plus One » comprend quatre catégories, en plus d’une catégorie additionnelle qui fait état de l’objectif du programme complet, soit : efforts axés sur le client, excellence opérationnelle, souplesse financière et gestion du leadership et du talent, puis la cinquième catégorie qui chapeaute les autres (« plus One »), assurer la compétitivité et la création de valeur à long terme. À la fin de 2017, le taux de complétion du programme, qui comprenait jusqu’alors 16 initiatives, avait déjà atteint 35 pour cent. Par conséquent, le conseil d’administration a décidé d’élargir la portée du programme en ajoutant quatre initiatives, pour un total actuel de 20 initiatives. Plus de 1 000 employés travaillent maintenant directement à la mise en place du programme, qui fera l’objet d’un investissement total de 1 milliard d’euros au cours des 5 prochaines années.

Klaus Rosenfeld a présenté plus en détail six des initiatives du programme aux actionnaires lors de l’assemblée générale annuelle : Électromobilité, Industrie 4.0, Usine de l’avenir, Fonds de roulement, Leadership et valeurs d’entreprise, ainsi que l’initiative Agenda numérique.

L’initiative « Électromobilité » revêt une importance clé au sein de la division des pièces automobiles d’origine. Même si le moteur à combustion interne représentera une part importante du marché du groupe Schaeffler pour de nombreuses années à venir, les clients de l’entreprise s’attendent à ce que la croissance soit largement attribuable aux véhicules hybrides et aux voitures à batterie électrique au cours de la prochaine décennie. Par conséquent, l’objectif de cette initiative est d’élargir la gamme de produits offerts dans ces segments. À cette fin, une nouvelle division « Électromobilité » a été créée au sein de l’entreprise le 1er janvier 2018 afin de regrouper les nouvelles activités et les activités existantes. À l’échelle mondiale, l’entreprise établira également trois centres de compétence aux États-Unis, en Allemagne et en Chine au cours des prochaines années afin de préparer le groupe Schaeffler pour la mobilité de l’avenir.

L’initiative « Industrie 4.0 » est à la division des pièces industrielles ce que l’électromobilité est à la division des pièces automobiles d’origine. Son principal objectif est d’élargir la gamme de produits pour inclure des systèmes mécatroniques complets. Cette expertise assure le lien technologique entre les deux divisions. Une unité distincte a également été établie en janvier 2018 pour regrouper toutes les activités actuelles dans ce domaine. L’entreprise s’attend à ce que cette unité génère 10 pour cent du revenu de la division des pièces industrielles d’ici 2022.

L’initiative « Usine de l’avenir » vise à déterminer à quoi ressemblera l’usine de l’avenir une fois qu’elle sera capable de répondre avec souplesse à la demande des marchés volatils tout en assurant une forte rentabilité. Entretemps, l’initiative « Fonds de roulement » se penche sur les occasions de réduire le fonds de roulement grâce à une innovation constante pour libérer du capital immobilisé afin d’accroître la souplesse financière de l’entreprise. M. Rosenfeld a tout particulièrement insisté sur l’importance des employés et des cadres dans la réussite de l’entreprise; pour cette raison, l’initiative « Leadership et valeurs d’entreprise » est consacrée aux aspects touchant la gestion du leadership et du talent et, entre autres choses, définit six éléments essentiels en matière de leadership. Enfin, l’objectif de l’initiative « Agenda numérique » est de s’assurer que tous les domaines de l’entreprise réagissent de façon appropriée à la mégatendance à la numérisation et de faire le lien entre l’univers physique et numérique. De cette façon, l’entreprise entend générer environ 10 pour cent de valeur ajoutée par l’intermédiaire des produits et services améliorés grâce au numérique d’ici 2020.

Dans l’ensemble, M. Rosenfeld considère que le groupe Schaeffler est bien positionné pour l’avenir. Il faut maintenant mettre en œuvre le principe « Un groupe Schaeffler, une équipe, une voix » de façon cohérente dans le cadre du programme « Agenda 4 plus One ».